Les attaques éthocentriques du 11 septembre 2001

Les attaques éthocentriques du 11 septembre 2001

À bien des égards, les problèmes d’ordre politique sont plus menaçants que ceux dû à un éventuel changement climatique si, du moins, celui-ci s’étale sur une durée suffisante pour qu’on puisse espérer s’y adapter progressivement. Les pires catastrophes du vingtième siècle sont sans doute les deux grandes guerres, compte tenu des pertes humaines de toutes sortes, des camps de la mort aux destructions par la bombe atomique. Il faut ajouter à ces grandes guerres toutes les « petites » guerres (en Corée, au Vietnam, etc.) et, surtout, du point de vue du risque encouru, de la Guerre froide avec, de part et d’autre, la menace de destructions massives au moyen de centaines de missiles nucléaires. Le XXIe siècle débute avec les spectaculaires attentats du 11 septembre 2001 et les guerres qui les ont suivis. L’humanité n’est pas sortie d’affaire si l’on considère les menaces d’utilisation d’armes nucléaires, chimiques, biologiques, etc. qui résulteraient de leur prolifération dans le monde.