L’homosexualité a depuis des siècles été durement réprimée, notamment par de grandes religions telles que la religion chrétienne et l’islam. Ce n’est encore là qu’à long terme qu’un certain progrès a pu être enregistré par l’histoire en Europe chrétienne et en terre d’islam. L’esprit révolutionnaire français, en 1791, s’est montré assez ouvert pour faire de la France le premier pays à dépénaliser complètement l’homosexualité, l’Assemblée constituante de 1789 ne retenant pas le « crime de sodomie » dans le code pénal 1. Ce n’est que récemment, en1974, que la psychiatrie a cessé officiellement de voir les homosexuels comme des malades mentaux 2. Par la suite, certains pays – le Canada en tête –  ont interdit la discrimination envers les gais et les lesbiennes 3. Et, depuis peu, le droit à un statut légal d’union ou de mariage homosexuel est supporté par l’éthique et semble être entré dans les mœurs modernes 4.

1 Cette information est plausible mais elle demeure à vérifier; elle provient de Wikipedia, l’encyclopédie libre de l’Internet (6 septembre 2009). Cette encyclopédie a tout de même le mérite d’être ouverte à tous. Précisions concernant la base documentaire du Manifeste. Retour 1

2 Idem; « Homosexualité ». Cf. la référence donnée : Barbara Wilkins, « Dr. Judd Marmor: Straight Talk on Homosexuals », dans People, vol. 2, no 2, 8 juillet 1974. Un curieux commentaire a été intercalé dans le texte, apparemment par un internaute inquiet : « Cette vision est cependant contestable puisque l’on demande de faire fi d’interdits absolus ». Cet argument est faible puisque beaucoup de nouvelles formes de pensée critique, comme celles qui ont conduit à la reconnaissance du droit des femmes à l’égalité, ont fait face d’abord à des oppositions absolues d’origine religieuse et cela n’enlève rien à leur bien fondé. 2

3 Pierre Eliot-Trudeau présenta son « Bill omnibus » en 1977. Ce droit est consacré dans la Constitution canadienne en 1995. Quelques villes et comtés américains avaient précédé le Canada sur ce point. 3

4 Le mariage homosexuel a notamment été reconnu aux Pays-Bas (2001), en Belgique (2003), au Canada (2004), en Espagne (2005) et en Afrique du Sud (2006). En 2006, la Déclaration de Montréal (Québec) sur les droits humains des « LGBT » (lesbiennes, gais, bisexuels et transsexuels) critique le retard de l’ONU à ce sujet et interpelle les gouvernements du monde et les grandes religions afin de mettre fin à l’intolérance (Wikipedia, « Homosexualité » ; 6 septembre 2009; information plausible à vérifier). 4