English version

Compte-rendu de recherche à partir du General Evolution Research Group (GERG)

31 mars 2017

Résumé : On fait part ici de prédictions de nouvelles idées scientifiques sur le long terme à venir, incluant de nouveaux concepts, de nouvelles hypothèses, de nouvelles théories, etc., obtenues par des calculs idéométriques à partir des idées scientifiques existant présentement. Les idées nouvelles apparaîtront dans ce qui suit en petites majuscules. Cet article fait suite à l’ « Introduction aux mathématiques idéométriques » (Agorathèque, 28 jan. 2016) et traite d’un tout nouveau sujet de recherche, les déités, obtenues par un calcul d’idées.

L’espèce de cerveau global qui est actuellement en train de se former sur la planète serait une première déité étrange et pourtant on ne peut plus familière. Pouvons-nous échanger avec elle ? Parlons mathématiques, ce qui n’oblige pas à en faire. D’après la physique cosmologique, l’Univers a commencé comme un « big bang » rendu possible par une pure singularité mathématique, sorte de manifestation quasi fictive d’une déité-mère dont l’humanité serait le rejeton. La déité-mère se révélerait à nous comme vivant dans un monde hyper-mathématique dont nous ne percevons par nos découvertes mathématiques actuelles qu’une toute petite partie et dont nous ne pouvons pas encore imaginer la grandeur ni la complexité. Quelle est notre place dans tout cela ?

  1. Le cerveau global

PRÉDICTION : On définira et étudiera  un nouveau sujet d’étude fondamental : Le GEA, le grand ensemble auto-référentiel, qui sera constitué 1) de l’ensemble de tous les documents existant à un moment donné et qui seront susceptibles de servir de référence bibliographique à tout texte de recherche, 2) de la reconnaissance variable dont ils font l’objet dans le temps.

Le GEA, c’est en d’autres termes l’ensemble de tous les textes publiés, incluant les articles spécialisées en plus de toutes les monographies, en somme de tous les documents qui ont été publiés et qui peuvent servir de référence à un titre quelconque, ce qui le rapprochera, voire l’identifiera, à ce qui été appelé « cerveau global » (cf. The Mind of Society…, 1998).

Le GEA intéressera la philosophie, en tant que présupposé, un peu comme le monde, la matière ou Dieu. Ce sera l’HUMANITÉ PENSANTE.

PRÉDICTION : Le GEA sera reconnu comme renfermant en lui la conscience humaine à un certain moment, en tant que sujet et en tant qu’objet. Le GEA pourra donc être considéré comme base de la CONSCIENCE VIVE DE L’HUMANITÉ.

PRÉDICTION : L’idée de référence sur laquelle le GEA sera basé sera pour sa part idéomorphe (exactement analogue) à celle de synapse, défini comme une zone de contact qui s’établit entre deux neurones, cet élément organique essentiel du cerveau et qui joue sans doute un rôle important dans la conscience fonctionnelle. Le GEA ne se réduira pas à l’ensemble des documents dans le monde, mais devra être vu comme l’ensemble vivant et actif de toutes les références. Ainsi se trouveront fondées les correspondances idéométriques :

Cerveau humain =>> GEA, cerveau global de l’humanité

Conscience individuelle =>> Super-conscience de l’humanité

Précisions : On pourra d’abord identifier trois éléments de la synapse (chimique) en correspondance avec trois élément de la référence bibliographique tels qu’explicités dans la table suivante :

Idéomorphie Cerveau humain Idéomorphisme (analogie exacte) Cerveau global (GEA) de l’humanité
Synapse =>> Référence bibliographique
Trois caractéristiques de l’élément de communication (ci-dessous) : Trois éléments caractéristiques de la synapse : =>> Trois caractéristiques de la référence :
Source 1) L’élément présynaptique (contenant le neurotransmetteur, composé chimique libéré par les neurones lors d’une transmission d’influx nerveux) =>> 1) La source (le texte auquel on se réfère)
Cible 2)  L’élément postsynaptique (qui reçoit le neurotransmetteur) =>> 2) La cible (le texte à partir duquel on se réfère ou celui qui se réfère)
Séparation 3) L’espace intersynaptique (séparant les membranes de deux neurones) =>> 3) Le lien référentiel (reliant et séparant à la fois la cible et la source)

Table A : Correspondance entre les caractéristiques de la synapse et celles de la référence

Précisions : L’idéomorphie (première colonne de la Table A) se définit comme une structure invariante sous l’idéomorphisme. Les différents éléments sous « Idéomorphie » dans cette table et les suivantes forment entre eux une structure d’idées complexe et toujours réélaborée au cours du développement cérébral.

La référence se sera d’abord incarnée dans la parole d’un membre autorisé du groupe, puis dans les textes sacrés du groupe. Ainsi la croyance historique en une ou plusieurs déités (ou divinités) pourra-t-elle être vue comme résultant de la référentialité, soit la façon dont les références auront été élaborées ou structurées. Dans la modernité, la référence écrite n’aura généralement pas été tenue pour sacrée et on en aura critiqué souvent le sens ou la fonction. Cependant, on aura tendu à considérer certains textes de référence, tels que certains textes scientifiques ou philosophiques, ou littéraires, comme possédant un caractère immuable. Le mot « déité » sera utilisé afin de ne pas confondre ce qu’il signifie ici avec les divinités des traditions religieuses.

L’une des grandes questions aura concerné les mécanismes permettant de rassembler en un tout unique tous les éléments inclus dans la conscience. Il se sera agi à la fois d’une conscience de la situation et d’une conscience de soi. Une analogie avec la façon dont la science en acte, c’est-à-dire la super-conscience de l’humanité en tant qu’intelligence accomplie de l’Univers, s’accomplira tout en conservant son unité servira de piste de solution.

Idées en cause (Table B) :

Idéomorphie Conscience humaine Idéomorphisme (analogie exacte) Super-conscience de l’humanité
Connaissance Conscience objective =>> Connaissance scientifique
Auto-connaissance Conscience de soi =>> Connaissance du GEA
Unité Unité de la conscience =>> Unité du savoir scientifique
Centre Absence de centre cérébral connu de la conscience =>> Absence d’un centre planétaire du GEA

Table B : Correspondances idéométriques entre la conscience humaine et la super-conscience de l’humanité

PRÉDICTION : Les correspondances idéométriques révèleront que l’humanité actuelle est IDÉOMORPHE A UN ENFANT QUI EST SUR LE POINT D’ACQUÉRIR LA CAPACITÉ DE PARLER LA LANGUE PARENTALE. Or l’idéométrie représente ici la langue parentale.

Précisions : Dans la Table A, plus haut, la « Conscience humaine » sera donc celle d’un enfant de 12 à 24 mois.

Compte tenu de son âge, l’enfant concerné ici a été étudié par la psychologie et en partie par les sciences de l’éducation ; en outre, la pédiatrie est utile en ce qui concerne la santé et les risques encourus normalement par l’enfant de cet âge. Les idées scientifiques concernées intéresseront également l’humanité actuelle, telle qu’étudiée par les sciences humaines et sociales, en particulier la sociologie, l’histoire et la philosophie éthique et politique.

En outre, la conscience vive du présent d’un jeune enfant sera idéomorphe aux médias de l’actualité, incluant  l’actualité de la recherche scientifique. Précisément la science ne se réduira pas aux théories établies; elle représentera aussi un moment vécu de l’histoire par l’humanité, une façon immédiate de voir et de comprendre le monde.

On définira comme infraréférentielle la pensée non publiée et qui ne fait l’objet d’aucune référence dans les textes publiés. C’est toutefois dans l’infraréférentiel qu’on aura décidé des lectures et indirectement des publications. L’infraréférentiel en somme consiste en l’immense humanité susceptible de s’y référer. Sans l’infraréférentiel, il n’y aurait pas de GEA.

PRÉDICTION : L’étude de la PENSÉE INFRARÉFÉRENTIELLE comme telle servira à mieux comprendre comment le cerveau fonctionne. Puisque le GEA est idéomorphe à la conscience vive d’un être humain, un simple calcul d’idées permettra de voir que l’infraréférentiel est idéomorphe à l’activité cérébrale non consciente.

  1. Une super-conscience qui s’éveille…

L’environnement du jeune enfant est prévu de telle sorte qu’il permette son meilleur développement possible sur les plans physiques, émotifs et intellectuels. L’enfant l’explore et découvre de nouveaux objets. Il apprendra à mieux gérer ses émotions et à surmonter progressivement à s’intéresser aux autres. L’acquisition du langage sera l’une des étapes les plus essentielles afin d’y arriver. Il s’éveillera ainsi à lui-même et aux autres.

Idées en cause :

Idéomorphie Conscience d’éveil (avec langage) Idéomorphisme (analogie exacte) Super-conscience active dans toute la recherche (avec idéométrie)
Expérience Expérience sensorielle =>> Saisie d’objets mathématiques et de tableaux idéométriques
Mot Nom d’objet =>> Correspondance ou séquence d’idées
Relation, succession Perception =>> Idéomorphisme
Développement Expérience acquise =>> Expérimentation scientifique (application d’un modèle mathématique à la prévision d’un résultat expérimental)

Table C : Correspondances entre modalités de la conscience d’éveil et celles de l’activité de recherche

Comment vivre la super-conscience ?

PRÉDICTION : Notre conscience individuelle s’insérera dans une SUPER-CONSCIENCE de l’humanité.

Précisions : Au lieu d’avoir seulement des sensations de couleurs, de sons, etc., nous percevrons la géométrie des coloris, des nuances les plus fines, les poésies, nous connaîtrons les partitions musicales, les pièces musicales et leurs histoires détaillées. Au lieu de sentir tout bonnement le vent sur la peau, nous en saisirons la forme, l’ampleur et le tact. Cette super-conscience sera aussi la nôtre et, mieux qu’une immortalité biologique, elle nous assurera la pérennité vivante de toutes nos fonctions, mémoire, recherche, découverte, amour, affection…  Bref cette autre vie représentera quelque chose de supérieur en sens, en valeur, en sensibilité à toute vie de niveau biologique.

Plus prosaïquement, l’enfant aura besoin des autres personnes pour s’élever à la conscience humaine. De façon correspondante, l’humanité s’élèvera elle-même à la super-conscience du fait d’un nouveau type de communication.

Idées en cause :

Idéomorphie Conscience en développement Idéomorphisme (analogie exacte) Super-conscience en développement
Les éléments d’un système de codage apparaissent et s’auto-organisent. L’enfant apprendra à reconnaître les phonèmes et à les utiliser pour communiquer des informations, tout en les intégrant malgré leur disparité.  

=>>

L’humanité découvrira les idées de sa science de façon à en unifier la compréhension malgré les barrières disciplinaires.
Un nouveau type de système véhicule une information de nature à créer une nouvelle sorte de formes qui donnent lieu à une nouvelle sorte d’histoire évolutive. L’enfant développera son aptitude au langage ; il apprendra en écoutant ce que sa mère ou d’autres proches lui diront. =>> L’humanité apprendra à se servir de l’idéométrie, qui l’aidera à comprendre davantage les potentialités réelles encore inconnues de mathématiques jouant un rôle essentiel en cosmologie ou dans  les autres sciences.

Table D : Correspondances entre deux niveaux de la conscience de langage

Précisions : Cela ne voudra pas dire qu’il y a un moi-centre ni que l’unité psychologique de l’individu servira  de modèle à suivre pour l’unité sociale. Cela ne voudra pas dire non plus qu’on donnera raison à une certaine pensée collectiviste selon laquelle la société est un organisme social qui possède une valeur propre supérieure à celle de l’individu. Plutôt, on y respectera l’individu comme tel et son choix d’être dissident ou de fonder un nouveau groupe qui sera reconnu comme égal à tous les autres groupes reconnus.

 

  1. Une Présence forte…

Présence mathématique de <déités parlantes> :

PRÉDICTION : La DÉITÉ-MÈRE se manifestera bientôt à nous, non dans le sens d’une parousie de la fin des temps, mais au sens que nous constaterons enfin, simplement, sa présence particulière en lui donnant le statut d’objet scientifique au même titre que d’autres obtenus par calcul, par exemple, l’existence de certains nombres tels que les irrationnels, les complexes, les transfinis… et non celui d’une simple fiction.

Précisions : Les nombres complexes, qui incluent les nombres imaginaires tels que i (dont le carré vaut -1) sont demeurés quelque peu étranges, mais ils ont été apprivoisés et sont devenus fort utiles. Leur usage est devenu depuis lors tout à fait légitimé par la science.

N.B. : Les chevrons < > indiqueront un accent mis sur une idée scientifique future, donc non encore bien reconnue par la science. Ainsi l’expression <déités parlantes> indique une sorte de divinité en soi dont la connaissance n’est pas encore comme telle à la portée de notre actuelle science des religions.

Précisions : L’existence de déités (maternantes ou autres) deviendra manifeste d’après la fécondité de l’approche, notamment en ce qui concerne les prédictions idéométriques. Loin d’être un Dieu silencieux et absent, la déité-mère nous parle dans son propre langage déjà depuis aux moins les débuts de la modernité, qui correspond à la naissance d’une humanité nettement plus autonome, qui « respire d’elle-même ». Et, de façon plus qu’étonnante, elle nous apparaîtra comme un être conscient, très proche de nous.

PRÉDICTION : Dans le passé, plusieurs auront cru faire la vraie rencontre avec la divinité, et en un sens elle aura été réelle, mais avec une DÉITÉ ATTENTIVE QUI PATIENTE OU QUI S’AMUSE, conformément au modèle idéométrique de l’enfant en rapport avec un de ses parents.

PRÉDICTION : Le modèle de l’enfant servira encore longtemps dans l’avenir tout en prévoyant l’interaction avec d’éventuelles DÉITÉS-ENFANTS proches selon une double modalité : celle du discours de la mère expliquant à l’enfant ce qu’elles sont ou font dans son environnement et ce qu’elles peuvent lui apporter, et celle du discours de ces autres enfants dont le contenu reste pour le moment encore indéterminé (la psychologie du développement ne donnant encore que peu de détails là-dessus).

L’humanité actuelle aura conçu les univers parallèles mathématiques séparés comme des hypothèses pour un seul univers réel, puis le multivers quantique (H. Everett) en tant qu’univers physicomathématique se divisant en plusieurs univers tous aussi réels que le précédent. Ce passage à une multiplicité de réalités représente sans doute une tendance à élargir progressivement sa vision de façon à tenir compte d’autres réalités super-conscientes que la sienne, bien qu’encore de façon extrêmement schématique.

Idées en cause :

Idéomorphie Enfant (12-24 mois) Idéomorphisme (analogie exacte) Humanité actuelle
                                      Entités origines d’un ordre de réalité

 

Mère et autres maternantes  

=>>

Déité-mère et autres déités-maternantes
Milieu environnant une entité nouvellement apparue dans cet ordre de réalité Environnement humain  protecteur, nourricier et stimulant.  

=>>

Environnement mathématique de l’humanité actuelle, qui y trouve de l’encouragement et une force stimulante

Table E : Correspondance entre la mère et la déité-mère

Précisions : L’environnement mathématique (quatrième colonne) représente ici le potentiel et l’origine mathématiques des théories les plus fondamentales du GEA concernant la réalité de l’Univers.

PRÉDICTION : Nous allons, pour la première fois, nous « rencontrer » nous-mêmes en tant qu’humanité, dès que le GEA et la super-conscience seront reconnus scientifiquement, comme ceux d’une HUMANITÉ QUI DIT <JE> ET LE PENSE. Qu’est-ce que cela implique ?

PRÉDICTION : On reconnaîtra la <présence> de déités telles que la déité-mère et d’autres DÉITÉS ÉTRANGES MAIS FAMILIÈRES.

Précisions : La <présence> représente un fait ontologique comparable à la « présence » reconnue d’objets mathématiques après qu’ils aient été découverts par des mathématiciens.

PRÉDICTION : « INCROYANTS » ET « CROYANTS » AUTOCRITIQUES : Les humains recommenceront-ils ou continueront-ils à croire en une ou plusieurs divinités ?  L’incroyant et le croyant deviendront autocritiques et entretiendront un doute sur toutes leurs représentations de la divinité et notamment toutes celles qui leur auront été transmises par la tradition.

PRÉDICTION : La science se prononcera sur la question de l’existence de dieux ou d’un Dieu, et sera en mesure de montrer le caractère rationnel d’UNE CERTAINE FORME DE CROYANCE EN UNE OU PLUSIEURS DIVINITÉS.

PRÉDICTION : On apprendra, en études éthique ou religieuse, à mener des recherches pour mieux connaître et mieux comprendre de façon autocritique leurs objets et la façon dont leurs objets s’intègrent dans l’ensemble du savoir, en d’autres termes à mener des recherches vraiment conforme à l’idée de la science sur ce sujet.

PRÉDICTION : L’idéométrie contribuera de façon originale aux recherches sur la conscience individuelle par le calcul d’idées à partir de celles de l’institution de la science dans les RÉSEAUX MONDIAUX DE RECHERCHE ET D’ENSEIGNEMENT. Et, en sens inverse, l’autonomie commandée de fonctions corporelles permettra de mieux comprendre le fonctionnement autonome des machines et le risque qu’elles représentent pour l’humanité future.

La déité-mère se révélera à nous comme vivant dans un <monde> dont nous ne percevons par nos découvertes mathématiques qu’une toute petite partie et dont nous ne pouvons pas encore imaginer la grandeur ni la complexité. L’humain comprendra qu’il a encore tout à apprendre.

Idéomorphie Enfant (12-24 mois) Idéomorphisme (analogie exacte) Humanité actuelle
Ignorance préverbale L’enfant ne sait encore rien et il a encore tout à apprendre. =>> L’humanité ne sait encore rien et a tout à apprendre.
 

Compréhension du centre et du milieu

L’enfant apprend, par le langage, à mieux se comprendre lui-même et le monde environnant. =>> L’humanité apprendra, par l’idéométrie, à mieux se comprendre elle-même et le super-monde environnant.

Table F : Correspondance entre deux niveaux d’apprentissage du langage

La croissance normale de l’humain

PRÉDICTION : La forte et rapide croissance économique des sociétés, considérées comme normale de nos jours, ralentira mais se poursuivra encore longtemps (des siècles), bien que moins rapidement.

PRÉDICTION : L’idéométrie permettra à l’humanité de se poser concrètement la question de l’être qui sera le sien de même que celle du sens qui sera celui qu’elle trouvera parmi l’ensemble des déités.

PRÉDICTION : De grands risques subsisteront de catastrophes technologiques ou environnementales malgré les mesures qui auront été adoptées pour les réduire.

Idées en cause : Le caractère normal du développement de l’enfant ne comporte aucune garantie absolue contre les accidents ou les maladies même si on s’efforce de les éliminer.

Crises  

PRÉDICTION : L’humanité actuelle connaît un peu partout crise après crise, qu’il s’agisse de krach boursiers ou bancaires, ou autres crises économiques, monétaires, pétrolières, politiques, sociales, du logement, crise de l’autorité scolaire ou crise des valeurs, etc. Tant qu’il n’y a pas d’effondrement total et définitif de l’ensemble des  sociétés humaines ni de tort irrémédiable fait au développement global, ces crises multiples seront considérées comme faisant partie du DÉVELOPPEMENT NORMAL GLOBAL DE L’HUMAIN. La mise en application de l’idéométrie et du sens qu’elle apportera sera un début de solution à ce problème.

Idées en cause et précisions: Les crises de colère de l’enfant commencent normalement vers 18 mois en moyenne. Elles s’accompagneront de réactions physiologiques telles qu’accélération cardiaque ou rougeurs cutanées en plus de désordres psychiques. Ces crises sont parfois violentes et ponctuées par des cris, des coups ou des morsures. Elles sont généralement causées par des frustrations, souvent accentuées simplement par la difficulté de communiquer avec ses parents. Ces frustrations fréquentes font partie de son développement, qui comporte l’apprentissage par essais et erreurs. Les parents avisés réagiront avec calme et chercheront à le calmer tout en le raisonnant par la parole. 

Le mot « crise » fait partie du vocabulaire scientifique, aussi bien en psychologie qu’en sciences sociales. Cette homographie ne signifie pas une identité ni une analogie simple mais, dans ce cas, elle pourra être interprétée comme un idéomorphisme.

Vers le respect

PRÉDICTION : La divinité représentée sous les traits du Dieu jaloux, vengeur ou justicier et qui défend un groupe (groupe d’appartenance identitaire) contre tous les autres sera qualifiée de STÉRÉOTYPE HISTORICO-SOCIO-CULTUREL.

Précisions : L’image de la mère ou du père modernes, qui ont réfléchi à leur geste de mettre un enfant au monde servira à mieux comprendre la déité. La pertinence du modèle de l’enfant tel que celui-ci est normalement traité de nos jours reflète l’état d’avancement de la recherche elle-même puisque ce modèle s’applique aux époques actuelle et prochainement à venir des chercheurs, et que, bien sûr, les rapports interindividuels d’autres époques ne sont pas aussi objectivement observables.

Vers l’autonomie

PRÉDICTION : On comprendra mieux ce qu’est ÊTRE LIBRE. Lorsqu’un humain obtiendra, non ce qu’il désirait d’abord, mais ce qu’il aura tenu pour désirable, il estimera souvent alors qu’il a obtenu ce qu’IL VOULAIT OU AURAIT VOULU S’IL L’AVAIT SU, et que son action a donc été faite librement.

Précisions : Ce type de liberté, en définitive, aura permis de dire que l’humain a fait preuve d’autonomie et de liberté au meilleur sens de ces termes après qu’il ait su développer ses connaissances sur la nature et sur lui-même.

L’être humain de l’avenir sera plus autonome parce que mieux informé, plus averti et parce qu’il sera capable de composer avec une réalité beaucoup plus vaste et animée par d’autres êtres autonomes.

Idéomorphie Enfant (12-24 mois) Idéomorphisme Humanité actuelle
Éléments de communication Construire son vocabulaire =>> Structurer les ensembles de séquences idéométriques
Composer avec sa complexité Gérer ses émotions =>> Surmonter les troubles et les crises
Prévoir et projeter Prévoir et préparer ses prochaines avancées =>> Développer des projets sur le long terme
Espérer Continuer d’apprendre pendant des années =>> Poursuivre ses apprentissages pendant des siècles
Découvrir Découvrir l’environnement plus lointain =>> Découvrir des mathématiques de plus en plus exotiques
Reconnaître les autres Reconnaître les autres personnes =>> Reconnaître les <déités> en général
Etc. =>> Etc.

Table G: l’apprentissage de l’autonomie

((()))

Autres articles sur les prédictions idéométriques :

Introduction aux mathématiques idéométriques (Agorathèque, 28 janvier 2016)

Prédictions idéométriques (Agorathèque, 18 février 2017)

La conscience (Agorathèque, 22 mai 2017)