Nous avons vu que l’humanité ne se réduit pas nécessairement à une espèce biologique parmi d’autres, c’est-à-dire l’espèce homo sapiens. Elle représenterait plutôt la catégorie de l’intelligence avancée, ce qui signifierait qu’elle regroupe un grand nombre de formes potentielles de vie qui sont peut-être extrêmement disparates, incluant des humanoïdes mais également bien d’autres formes complètement différentes. Si vraiment l’humain doit maintenant se comprendre ainsi, il en résultera des conséquences de taille en ce qui concerne son sens de l’éthique.  

            Ainsi il y aura une valeur éthique à poursuivre l’évolution vers l’avant, l’humain devenant progressivement de plus en plus ce qu’il devrait être même s’il ignore en quoi cela consiste. Il sera important d’un point de vue éthique de chercher à reconnaître ce qui dans nos attitudes, nos comportements et nos projets se dirige réellement vers ce télos, dont nous ignorons pourtant encore l’essentiel (tout comme le jeune enfant ignore ce qui fait l’essentiel humain).Même si nous croyons comprendre qu’il s’agit d’accéder au terme d’un long développement des plus complexes à un accomplissement authentique de ce que nous devrions être, du point de vue de ce que nous serons alors devenus. 

            En outre, il se peut qu’il existe d’autres humains dans notre Univers, des humains au plein du terme, même s’ils sont d’une toute autre forme que l’espèce Homo sapiens. Et Dieu même, cet être qui — s’il existe — est à l’origine de l’Univers, il est alors lui-même une autre entité, mais une entité humaine accomplie puisqu’il constitue l’accomplissement de la connaissance du réel. 

            Ce qui fait l’importance de l’être humain n’est pas surtout ce qu’il fait effectivement, ni même ce qu’il peut faire effectivement, mais son potentiel réel. L’importance de chaque être humain se trouve rehaussée par l’idée qu’il porte en lui un immense potentiel réel. Il y a encore autre chose qui semble accroître son importance. La recherche de type Seti semble stagner. Davantage de chercheurs tendent à croire que les Terriens sont les seuls capables dans tout l’Univers de développer une civilisation technologique. Cependant, si tel est le cas, si l’humain terrestre est vraiment le seul potentiel réel d’intelligence transfinie à avoir pu se développer effectivement, cela signifie que l’humain est encore plus important qu’on ne le croyait.  

            L’absence apparente d’autres spécimens d’intelligence avancée dans notre Univers a logiquement pour effet de rendre relativement plus grandes nos probabilités, en tant qu’êtres humains, de continuer d’avancer encore. Il se peut même que toutes les chances de cet Univers d’avancer davantage reposent entièrement sur les humains que nous sommes, d’où le bien-fondé d’entretenir l’espoir et, aussi, une plus grande responsabilité à l’égard de ce que nous représentons pour l’Univers entier.

Suite