Une autre question souvent posée est celle de la localisation de l’esprit. Si celui-ci est considéré d’après le potentiel réel, il semble impossible de circonscrire un lieu précis de façon rigoureuse. D’après les lois de base, en effet, le potentiel réel est assimilable à un paquet d’onde qui, d’un point de vue physico-mathématique, s’étend à tout l’espace physique qu’occupe l’Univers. En pratique, on peut limiter le paquet d’onde de façon approximative à un certain espace, qui serait tout simplement l’ensemble du cerveau. Si l’esprit est envisagé plutôt du point de vue de l’effectivité, il faudrait alors le localiser à l’endroit où les condensations du paquet d’onde s’effectuent. Par hypothèse, on peut désigner différents endroits du cerveau, coïncidant avec certains regroupements neuronaux dans des zones identifiables. Par exemple, il serait possible que la zone ou les zones du cerveau associées au langage parlé ou écrit soient les aires relativement restreintes où les condensations se produisent dans les cas où la pensée s’exprime surtout de façon langagière.

Suite