L’indépendance du Québec

      Un étudiant souverainiste parvient à convaincre un autre étudiant qui était d’abord fédéraliste, mais en aboutissant à un résultat inattendu. 

Critique de l’éducation

      L’éducation, et l’éducation collégiale en particulier, sont-elles au service de certains pouvoirs politiques ? Y aurait-il une sorte de grand système qui nous asservirait à ses fins propres ?

La voix d’un dissident

      Un étudiant se déclare dissident. Ce faisant, il se trouve à défier le pouvoir politique d’une société. Il tente de montrer que sa dissidence ne comporte aucune violence.

L’éthocentrisme

      Une étudiante s’est donné la tâche d’éclaircir la signification du terme éthocentrisme. En particulier, elle montre comment la distinction doit être faite avec le terme voisin d’ethnocentrisme.

Qu’est-ce que la situation générale d’irrespect ?

      Il semble qu’aucun des États-nations existants ne se soit établi de façon légitime, au sens éthique de ce terme. Des étudiants tentent de comprendre ce que cela implique pour notre compréhension actuelle du monde.

Le respect des personnes et des groupes (1)

      Plusieurs étudiants s’efforcent ici d’élucider le concept de respect des personnes et des groupes ; l’échange de propos concerne d’abord le respect des groupes ou des cultures et, en particulier, de la culture québécoise, pour déboucher sur un questionnement quant à l’avenir de français au Québec et dans le monde.                         

La diabolisation des nazis

      La diabolisation comporte une importante dimension politique. Un étudiant tente de le montrer dans le cas particulièrement difficile des nazis.

Le respect des groupes marginaux

      Deux étudiants ont entrepris avec courage de décrire l’irrespect dont font l’objet certains groupes marginaux de la part de la société dominante, qui est ici la société québécoise ; ils envisagent en particulier le cas de certains groupes de motards criminalisés. 

Le respect des personnes et des groupes (2)

      Des étudiants poursuivent leur discussion sur le respect des personnes et des groupes ; l’échange de propos concerne plus particulièrement le respect des groupes ou des cultures et, en particulier, des groupes criminalisés. On constate que l’idée même de respect des groupes pose des problèmes très difficiles qu’on arrive néanmoins à surmonter en partie. 

Le respect des personnes et des groupes (3)

      Plusieurs étudiants poursuivent leur discussion sur le respect des personnes et des groupes ; ils s’attaquent à la question : Faut-il censurer les propos dits haineux ? 

L’avenir de la pensée critique

      Quatre étudiants de philosophie qui partagent un intérêt particulier pour la science ont conçu un projet très ambitieux. Ils ont demandé de former un groupe de recherche sur le développement de la pensée critique à partir des Présocratiques. Après s’être documenté sur l’histoire de la science, l’un d’eux propose une hypothèse à propos de l’avenir de la pensée critique.